Marie-Josèphe Jude

Piano

Marie-Josèphe Jude commence le piano au conservatoire de Nice avec Anne Queffélec tout en recevant des conseils de Gyorgy Cziffra. En 1981, à 13 ans, elle entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dans les classes de piano d’Aldo Ciccolini et de musique de chambre de Jean Hubeau. Elle n’a que 16 ans lorsqu’elle remporte, en 1984, les premiers Prix de piano et de musique de chambre, ainsi qu’une licence de concert de harpe à l’École normale de musique de Paris. Elle s’installe alors à Londres pendant 4 ans pour étudier auprès de Maria Curcio, disciple d’Arthur Schnabel. En 1986, elle rencontre le compositeur Maurice Ohana, dont elle devient une des interprètes préférées. Elle suit aussi les classes de Gyorgy Sebok, Mario Joao Pires et Leon Fleisher.

Sa brillante prestation de finaliste au Concours International de piano Clara-Haskil de 1989 marque le lancement de sa carrière de soliste. Parallèlement, elle s’associe, pour la musique de chambre, avec des artistes comme Laurent Korcia, Laurent Cabasso, Henry Demarquette ou Sonia Wieder-Atherton. Elle joue avec les plus grandes formations françaises et européennes et est régulièrement invitée dans de nombreux festivals, comme "la Folle Journée " de Nantes, Montpellier, la Roque d’Anthéron, Sceaux. France 3 et France Musique l’invitent régulièrement à des émissions.


En 1997, elle devient assistante de Jean-François Heisser au CNSM de Paris, et, en 2012, entre au CNSM de Lyon en tant que professeur de piano.