Nouvelles

09.06.2017

Début réussi de Brussels Philharmonic

Le Brussels Philharmonic et Stéphane Denève ont réussi leur entrée au concours Reine Élisabeth, à l’occasion de cette édition historique consacrée pour la première fois au violoncelle.


Le Brussels Philharmonic et son chef d’orchestre Stéphane Denève ont réussi leur entrée au concours Reine Élisabeth, à l’occasion de cette édition historique consacrée pour la première fois au violoncelle. L’orchestre a accompagné les 12 finalistes dans les concertos de Schumann, Dvorak et Chostakovitch, ainsi que dans l’imposé Sublimation de Toshio Hosokawa. Il a reçu un accueil chaleureux de la part de la presse et du public, avec une mention spéciale pour le corniste Hans van der Zanden.

« Ce fut un immense plaisir de jouer avec les 12 finalistes et un grand honneur de participer à cette édition historique du concours Reine Élisabeth, la toute première session consacrée au violoncelle ! Mon orchestre et moi-même avons eu la chance de travailler en étroite collaboration avec ces jeunes artistes talentueux, qui occupent une place particulière dans mon cœur. Je leur souhaite une carrière musicale aussi inspirante que couronnée de succès », déclare Stéphane Denève, chef d’orchestre du Brussels Philharmonic.

Arie Van Lysebeth, président du jury du concours Reine Élisabeth, souligne pour sa part que « les musiciens de l’orchestre ont incarné les signes et impulsions de leur chef avec un dévouement complet et un enthousiasme sans limite. Ce fut le fruit d’un immense travail préparatoire. L’orchestre et son chef ont fait preuve d’une souplesse exceptionnelle en s’adaptant parfaitement à la personnalité artistique de chaque candidat, dans une symbiose qui force l’admiration. Une prouesse qui illustre le professionnalisme du maestro Stéphane Denève et du Brussels Philharmonic ». 

La presse spécialisée ne tarit pas non plus d’éloges au sujet des prestations puissantes et attentives du Brussels Philharmonic, qui a donné le meilleur de lui-même pendant six soirées d’affilée:

  • Brussels Philharmonic qui allie à merveille puissance et force dans l'accompagnement […] la longue introduction que le Brussels Philharmonic déploie avec grandeur – Le Soir

  • Une exécution sentie, brillante et variée qui bénéficie, il est vrai, généreusement de l'accompagnement de haut vol de Denève et de son Brussels Philharmonic – Le Soir

  • L'orchestre - que son chef, le Français Stéphane Denève, fait briller de tous ses feux […] en totale osmose avec l'orchestre et le chef […] Enfin, on soulignera qu'à l'occasion de cette finale, le Brussels Philharmonie et son chef Stéphane Denève, réussirent leur entrée non seulement dans les annales du Concours mais dans le coeur du public dont une large partie faisait enfin sa connaissance – La Libre

  • Le Brussels Philharmonic et Stéphane Denève n’ont pas démérité tout au long de la semaine – La Libre

  • Un partenaire attentif et enthousiaste – Crescendo Magazine

  • L'orchestre a montré qu'il était digne de sa réputation et combien les musiciens et leur chef étaient attentifs à chacun des violoncellistes – Crescendo Magazine

  • Accompagné par le Brussels Philharmonic placé sous la baguette magistrale du français Stéphane Denève – La Dernière Heure

  • Excellente prestation du Brussels Philharmonic – Le Vif

Les nombreux dialogues musicaux entre les violoncellistes et les solistes de l’orchestre ont particulièrement marqué l’auditoire:

  • Merveilleux moments de dialogue avec les solistes de l’orchestre – La Libre

  • Un moment d'intimité ent re le violoncelle et les solistes de l'orchestre digne de la plus pure musique de chambre – Le Soir

  • L'orchestre a montré qu'il était digne de sa réputation et combien les musiciens et leur chef étaient attentifs à chacun des violoncellistes – Crescendo Magazine

  • Een wonderlijke dialoog met het orkest – De Standaard

Le konzertmeister Otto Derolez et le cor soliste Hans van der Zanden récoltent une pluie de louanges :

  • Les échanges entre violoncelle et solistes de l'orchestre - en particulier le premier violon - est un bien joli moment –  Crescendo Magazine benedice

  • Un merveilleux dialogue avec le konzertmeister – Crescendo Magazine

  • Wie er im Finale mit dem Konzertmeister des Brussels Philharmonic dialogisierte, das war ganz große Kunst – BRF

  • Et bravo au cor solo pour ses impeccables interventions – Crescendo Magazine

  • Une mention toute spéciale au corniste qui tenait une belle partie de soliste tant dans le concerto de Chostakovitch que dans celui de Dvorak – Crescendo Magazine

  • Au concours de violoncelle, le héros secret se trouve au fond de l’orchestre : c’est le cor solo, amené à se produire plusieurs fois à découvert tant dans le concerto de Dvorak que, surtout, dans celui de Chostakovitch. Au Brussels Philharmonic, c’est Hans van der Zanden qui remplit cette tâche avec un calme olympien – Le Soir

Le coffret de 4 CD, qui inclut entre autres le concerto pour violoncelle de Chostakovitch avec le premier lauréat Victor Julien-Laferrière et le concerto pour violoncelle de Dvorak avec le deuxième lauréat Yuya Okamoto, enregistrés en direct pendant la finale du concours Reine Élisabeth 2017 avec le Brussels Philharmonic sous la direction de son chef Stéphane Denève, est disponible sur le site web du concours :

commande le CD ici

Pour revoir le concours Reine Élisabeth 2017, rendez-vous sur RTBF auvio ou canvas.be.