Thierry Fischer est directeur musical de l’Orchestre symphonique de l’État de Sao Paulo depuis mars 2020 et de l’Orchestre symphonique de l’Utah depuis 2009 – il en sera émérite en 2023. Il a été chef invité principal de l’Orchestre philharmonique de Séoul de 2017 à 2020, chef principal de l’Orchestre national gallois de la BBC de 2006 à 2012 et chef de l’Orchestre philharmonique de Nagoya de 2008 à 2011 (il en est à présent chef invité honoraire).

Il a récemment dirigé les orchestres symphoniques de Boston, Cleveland, Atlanta et Cincinnati, le Mostly Mozart Festival Orchestra de New York, l’Orchestre symphonique de la BBC, les orchestres philharmoniques d’Oslo et de Rotterdam, l’Orchestre du Mai musical de Florence, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, l’Orchestre de la Suisse romande ainsi que les orchestres de chambre de Suède et de Munich, l’Orchestre de chambre d’Europe, l’Orchestre de l’âge des Lumières et l’Ensemble Intercontemporain. Il s’est produit dans et a suscité la composition de nombreuses créations mondiales.

Il a dirigé l’Orchestre symphonique de l’Utah dans des cycles annuels dédiés à des compositeurs uniques, comme Mahler, Ives et Nielsen ; il a également enregistré pour Reference Recordings les Symphonies no 1 et 8 de Mahler, cette dernière avec le célèbre Chœur du Tabernacle mormon. En 2019, il a publié un cycle de symphonies de Saint-Saëns pour Hyperion dans le cadre d’une collaboration continue (et acclamée par la critique). Il a dirigé l’orchestre dans les cinq parcs nationaux de l’Utah et tissé des liens de proximité en Haïti. À l’occasion de la saison du 75e anniversaire de l’orchestre, en 2016, il l’a emmené au Carnegie Hall pour la première fois depuis quarante ans et a publié un enregistrement d’œuvres commandées à Nico Muhly, Andrew Norman et Augusta Read Thomas.

Pour son concert inaugural à Sao Paulo, Fischer a dirigé la Missa Solemnis de Beethoven avec l’orchestre et le chœur de l’OSESP pour ouvrir la saison 2020 consacrée au compositeur. Au cours de la saison dernière, il a également dirigé trois programmes Beethoven consécutifs avec le Brussels Philharmonic à Flagey à Bruxelles ; au Southbank Centre, il a dirigé le London Sinfonietta dans Tristan Murail et le l’Orchestre philharmonique royal anglais dans Le Sacre du printemps de Stravinsky. À l’automne 2020, outre les concerts avec ses orchestres habituels, il a retrouvé le Philharmonique de Londres pour un concert en streaming au Royal Festival Hall.

Alors qu’il était le chef principal de l’Orchestre national gallois de la BBC, Fischer s’est produit chaque année aux BBC Proms, a effectué des tournées internationales et a enregistré pour Hyperion, Signum et Orfeo ; il a remporté l’ICMA Award en 2012 pour Der Sturm de Frank Martin enregistré pour Hyperion avec l’Orchestre philharmonique et le chœur de la radio néerlandaise. En 2014, il a publié un disque consacré à Beethoven avec le Philharmonique de Londres sous le label Aparté. Fischer a débuté comme flûte solo à Hambourg et à l’Opéra de Zurich. Sa carrière de chef d’orchestre a commencé alors qu’il était âgé d’une trentaine d’années, lorsqu’il a remplacé un collègue malade. Il a ensuite dirigé ses premiers concerts avec l’Orchestre de chambre d’Europe, où il était flûte solo sous la direction de Claudio Abbado. Il s’est formé aux Pays-Bas et est devenu chef principal et conseiller artistique de l’Orchestre d’Ulster de 2001 à 2006.

des concerts avec Thierry Fischer