Stéphane Denève est le directeur musical du Brussels Philharmonic. Nommé en 2015, le chef d'orchestre français inclut dans sa programmation des œuvres du XXIe siècle et de grands classiques, afin de faire dialoguer les répertoires d’hier et de demain.

Stéphane Denève est le directeur musical du Brussels Philharmonic. En étroite collaboration avec celui-ci, il lance le CffOR (Centre for Future Orchestral Repertoire) : une base de donées, disponible en ligne, consacrée aux compositions pour orchestre du 21e siècle susceptibles d’acceder au ‘statut de répertoire’. La nouvelle plateforme a pour mission de rassembler des informations essentielles à propos d’œuvres symphoniques créées depuis 2000 et d’ouvrir ainsi un large débat mondial sur les œuvres qui résisteront à l’épreuve du temps.


Parallelement, Stéphane Denève est directeur musical designé de l'Orchestre symphonique de Saint- Louis, et chef principal invité de l’Orchestre de Philadelphie. Il a en outre été directeur musical de l’Orchestre national royal d’Écosse (RSNO) de 2005 à 2012 et directeur musical de l’Orchestre symphonique de la radio de Stuttgart (SWR) de 2011 à 2016. Parfaitement à l’aise dans un très vaste répertoire, Stéphane Denève entretient une affinité particulière avec le répertoire français, et soutient activement la musique du 21e siècle.

“Le Brussels Philharmonic exécutera des œuvres susceptibles de devenir le répertoire du XXIe siècle : des compositions que les orchestres prendront plaisir à jouer et que le public aura envie d’écouter. C’est un projet tout à fait innovant !”
- stéphane denève

Après des études de direction d’orchestre au conservatoire de Paris, Stéphane Denève entame sa carrière comme assistant de Sir Georg Solti, Seiji Ozawa et Georges Prêtre à l’Orchestre de Paris et à l’Opéra National de Paris. Passionné par la voix, il devient chef permanent du Deutsche Oper am Rhein de 1997 à 2001, et dirige aussi de nombreuses productions à l’Opéra National de Paris, au Royal Opera House Covent Garden de Londres, à la Scala de
Milan, au Festival de Glyndebourne, au Festival Saito Kinen, au Liceu de Barcelone, au Nationale Opera d’Amsterdam...

Sa carrière symphonique prend également son essor et, pour ne citer quelques engagements récents, il est invité à diriger l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre symphonique dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome, l’Orchestre symphonique de Vienne, Orchestre symphonique de la NHK, l’Orchestre philharmonique de Munich, l’Orchestre National de France, L'Orchestre philharmonique tchèque, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam.

En Amerique du Nord, il collabore régulièrement avec les Orchestres symphoniques de Boston, New York, Los Angeles, San Francisco, Cleveland, Saint-Louis et Toronto. Durant la saison 18/19 il conduira le Brussels Philharmonic pour une tournée majeure aux Etats-Unis.

Stéphane Denève entretient une relation privilégiée avec de nombreux grands solistes, tels Jean-Yves Thibaudet, Yo-Yo Ma, Nikolaj Znaider, James Ehnes, Leif Ove Andsnes, Leonidas Kavakos, Nicholas Angelich, Lang Lang, Frank Peter Zimmermann, Gil Shaham, Emanuel Ax, Renaud and Gautier Capuçon, Lars Vogt, Nikolai Lugansky, Paul Lewis, Joshua Bell, Hilary Hahn et Augustin Hadelich.

“Denève a conquis Bruxelles [...] De la curiosité musicale servie avec panache par le grand chef français [...] Stéphane Denève a séduit le public bruxellois. Le Brussels Philarmonic a trouvé son nouveau maître.”
- le soir, (22.09.2015)

Enfin, il a obtenu trois fois le prestigieux Diapason d’or de l’année, en 2007, 2012 et 2016 pour des enregistrements consacrés à Roussel, Debussy et Connesson. Nommé en 2012 dans la liste des Gramophone’s artist of the year, il a été prime au 2013 International Classical Music Award.

Finalement, le regard toujours tourné vers l’avenir, Stéphane Denève travaille régulièrement avec de jeunes musiciens, notamment au New World Symphony de Miami, au Colburn School et au Tanglewood Music Center du Boston Symphony.

des concerts avec Stéphane Denève