Illustrer les dernières paroles du Christ en musique : telle est l’étrange mission que reçoit Joseph Haydn en 1785. Son commanditaire est une petite chapelle de Cadix, une grotte sacrée creusée dans le roc.

Profondément impressionné, c’est en ces termes que Haydn décrit son expérience dans la chapelle. L’impression produite par sa musique sur le public n’est pas moindre : les sept sonates lentes sont simples et presque méditatives, mais c’est précisément cette intimité qui rendent cette œuvre si bouleversante.

programme

Joseph Haydn Die sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze

en pratique

Basilique Nationale du Sacré-Coeur de Koekelberg

Lieu : Parvis de la Basilique 1 | 1083 Ganshoren

mais aussi