Au sommet de son talent, Mahler compose sa sombre et tragique Symphonie n° 6. Un autoportrait musical où il semble prédire les malheurs que lui réserve la vie : la mort de sa fille, son évincement et son incurable affection cardiaque.

Son miroir de la vie reflète un regard parfois douloureux sur l’être humain : obsessionnel, destructeur et toujours acerbe vis-à-vis de lui-même. Mais Mahler fait également preuve d’humour, de sincérité et d’amour.

programme

Detlev Glanert/Johannes Brahms • Vier Präludien und ernste Gesänge (2005)
Gustav Mahler • Symphonie n° 6 en la mineur, 'Tragische'

en pratique