Rencontre avec les premiers violons Otto Derolez et Henry Raudales.

“Chez nous, musiciens du Brussels Philharmonic, tout converge autour de la pratique collective de la musique, pour que nos rouages musicaux, parfaitement huilés, puissent continuer à tourner à plein régime. Cela m’a énormément manqué. Accepter cette ‘pause obligatoire’ de pratiquement 6 mois est une épreuve nettement plus difficile que d’avoir la discipline d’étudier par soi-même et de donner le meilleur de soi au quotidien. Making music at Brussels Philharmonic, the virus that keeps us going!”
- otto derolez
“Le coronavirus a eu un impact physique, émotionnel et dramatique sur la population du monde entier. Et même si la situation risque de perdurer encore un certain temps, le Brussels Philharmonic et moi-même envisageons l’avenir avec énergie et optimisme. La musique fait et fera toujours partie de ma vie. Mon ambition est d’illuminer la vie des gens à travers la musique. Tant qu’il y a de la Vie, il y aura de la Musique.”
- henry raudales

Info concert