La Symphonie n° 5 de Beethoven - par Sander De Keere.

Pom pom pom poooom. Trois brèves, une longue. Que serait la Cinquième symphonie de Ludwig van Beethoven sans ces quatre premières notes ? Un motif rythmique qui fascine et qui, au-delà des siècles, titille encore l’imagination.

Mais où Beethoven a-t-il puisé cette force qui caractérise l’entame de sa Cinquième ? Une chose est sûre : le début donne d’emblée le ton à ce premier mouvement tout entier (Allegro con brio).

Cette œuvre s’apparente à une inspiration profonde qui explose en une victoire triomphale. Au propre comme au figuré puisque musicalement parlant, la Cinquième symphonie débute sur une gamme mineure avant de nous emmener crescendo au firmament de l’optimiste do majeur. La gamme qui, entre toutes, célèbre la fête et la victoire. V pour Victoire ! Connaissez-vous le code morse pour la lettre V ? Simplissime : trois brèves, une longue !

- Sander De Keere

Info concert